Technique : la peinture à l’huile

1/7 - La peinture à l'huile

peinture article - Technique : la peinture à l'huile

Afin de bien choisir votre prochain atelier, nous lançons une série explicative sur les différentes techniques de peinture. Aujourd’hui, nous parlerons de la peinture à l’huile.

Apparu à la fin du Moyen-âge dans les Flandres et en Italie, la peinture à l’huile est considérée comme la technique de référence de la Renaissance au XXeme siècle en Occident.

La peinture à l’huile est un mélange de pigments et d’huile siccative (qui va durcir). Cela permet ainsi d’obtenir une pâte plus ou moins épaisse et grasse qui donne aux couleurs brillance et transparence. On utilise dans cette technique plusieurs types de diluants et de médiums à peindre pour modifier la texture de la pâte et ainsi en faciliter l’application. Les recettes de la peinture à l’huile sont cependant variées selon les goûts et les époques (en passant des huiles essentielles comme la lavande à des huiles pures comme l’huile de lin ou de pavot).

La Nuit étoilée – Peinture à l’huile de Vincent van Gogh

1920px Van Gogh   Starry Night   Google Art Project - Technique : la peinture à l'huile

La peinture à l’huile peut permettre des effets de matière ou de reliefs avec une pâte consistante (en utilisant des médiums d’empâtement par exemple). Le peintre pourra utiliser en plus des brosses (pinceaux), un couteau/une spatule permettant ainsi d’obtenir du relief sur son oeuvre.

La peinture à l’huile est une technique lente à sécher (d’ailleurs elle ne sèche pas vraiment, elle siccative (c’est l’oxygène de l’air qui pénètre dans la pâte qui la fait durcir)) contrairement à  la peinture acrylique ou l’aquarelle. Derrière cet inconvénient, un avantage : le peintre pourra récupérer plus facilement une erreur ou retravailler pendant plusieurs jours son tableau.

Après avoir peint les couleurs, le peintre applique à la fin un vernis qui permettra de protéger et figer la peinture.

La règle importante du « Gras sur Maigre » dans la peinture à l’huile

Le respect de la règle du « gras sur maigre » à pour but de permettre une bonne siccativation de la peinture à l’huile. Celle-ci indique que chaque couche de peinture doit être plus grasse que la précédente, permettant ainsi une peinture durable. 

Il est donc recommandé de commencer à peindre avec une pâte maigre, riche en essence et de progressivement augmenter la quantité d’huile/médium pour la rendre plus grasse.

En savoir plus ?

La pratique de la peinture à l’huile est passionnante mais peut sembler complexe car de nombreuses subtilités sont à connaitre. On ne pourra que vous recommander de vous rapprocher d’un atelier de peinture prés de chez vous pour apprendre cette technique car, particulièrement dans cet art, être accompagné d’un enseignant est primordial pour comprendre, s’amuser et progresser. 🙂

 

Maintenant, j’aime aller au tableau !

Trouver un atelier prés de chez moi

 

Yastage, Trouvez un cours, un atelier ou un stage de loisirs prés de chez vous.

Rechercher une activité

Partager l’article